Ne pas avoir honte de ce que nous sommes!

Par Elyse – Bonjour, c’est encore moi, Elyse. J’ai maintenant 21 ans, la toute dernière fois que j’ai écrit, j’en avais 18. (Pour le lire, c’est ICI) Avec le temps, j’ai compris qu’il fallait s’aimer, physiquement et mentalement. Je ne dis pas que c’est facile à faire, tout au contraire. C’est un long processus que j’ai commencé à la fin de mon secondaire.

J’avais commencé le Cegep avec beaucoup de regards sur moi, comme il y en a toujours eux. Je serais prête à leur dire merci. Merci parce qu’aujourd’hui je suis quelqu’un de complètement différent. J’ai connu quatre personnes qui ont toutes changé ma vie d’une manière différente. Mes deux chirurgiens préférés, en novembre 2018, j’ai eu une chirurgie orthognathique. En gros, tu te fais casser les mâchoires. Puis, j’ai vécu une relation malsaine, qui m’a achevé. Je ne pouvais pas rester comme ça, donc j’ai consulté, encore une fois. Jusqu’au jour où j’étais en paix avec moi-même, j’ai décidé de cesser les consultations.

Ma cousine, qui est aussi ma meilleure amie a vécu quasi la même chose que moi, elle m’a apporté beaucoup durant l’été. Nous n’étions pas à notre meilleure, nous avons énormément ri  et je pense que ça l’a joué un rôle important dans mon cheminement. Je peux toujours compter sur elle autant que ma famille. Puis en août 2019, j’ai enfin eu une nouvelle oreille. À quel point en ce moment c’est ma fierté, je ne pouvais demander mieux que ma famille et ma meilleure amie comme visite à l’hôpital. Deux opérations qui ont changé toute ma vie, je ne peux dire à quel point je suis reconnaissante. Puis il y a la dernière personne, qui m’a fait voir ce qu’était une relation saine, mais ce n’est pas tout. C’est lui qui m’a fait comprendre qu’il ne fallait pas que j’aie honte de ce que j’étais. Physiquement, ça va, je peux dire que je suis comme tout le monde.

Par contre, j’ai un parcours et un passé un peu plus différent des autres, ce qui m’empêchait de continuer de l’avant et en quelque sorte d’aimer ce que je suis maintenant et non ce que j’étais. Je ne peux dire que je n’ai pas pleuré, c’est dur de se défaire de ce que tu as toujours été, mais je ne suis pas parfaite. Je me suis toujours dit que je ne pouvais plaire à tout le monde, depuis ce temps, je suis capable de rire de moi, sans nécessairement me rabaisser. Il m’a fait comprendre qu’aujourd’hui ça ne servait à rien d’être victime de mon passé, puisque c’est fini.

Quand j’ai subi ces opérations, j’ai pris la décision de ne plus aller à l’école. Au début, je trouvais ça bien, c’était moins lourd sur mes épaules sauf qu’à un moment tu te demandes vraiment ce que tu vas devenir. J’ai longtemps pleuré dans les bras de ma mère, en lui disant, je ne fais rien, je fais juste travailler et dormir. J’ai regardé ma sœur jumelle et mon copain se donner cœur et âme à l’école, ça m’a poussé à regarder ce que moi je voulais devenir. J’ai trouvé, malheureusement je ne peux pas commencer tout de suite, mais au moins j’ai un but fixe.

Ce n’est pas tout le monde qui va croire en toi, mais la seule personne qui importe dans le fond c’est toi. Ça l’arrive a tout le monde de prendre de mauvaises décisions, mais tu peux toujours te reprendre en main. Faut juste que tu fasses les démarches, que ça te plaise ou non. Des fois, une personne fait toute la différence. Je ne lui donnerais pas tout le crédit parce que c’est moi qui ai fait le travail, mais il a une grosse importance dans mon cheminement. Il m’a fait voir que j’avais raison de le faire pis c’est là que tu te rends compte que t’es mentalement plus fort et que tu ne dois pas avoir peur de le faire voir.

J’ai décidé d’en parler, même très souvent, autant sur la différence, que sur ce qui m’est arrivée, mais ce n’est pas parce que tu as un passé problématique que tu dois vivre comme ça. Personne ne peut changer, on peut juste faire des améliorations. Quand on veut, on peut.

Je m’appelle Elyse, et je me considère enfin normal.

Crédi photot: Elyse

Author: maryberluecie

Blogue d'une famille loufoque, amusante, attachante et divertissante, situé dans les Bois-Francs.

Laisser un commentaire