Quand ça peut pas être pire !

La semaine dernière a été intense sur tous les points de vue ! Autant au travail qu’à la maison ! Il y a bien des moments où j’aurais pris mes jambes à mon cou et je me serais sauvée sur une île déserte ! Sérieux, chaque fois, je me disais : « Ça peut pas être pire ! » ! Au travail, ces temps-ci, il manque pas mal de personnes. Ils sont en arrêt maladie, absent pour rendez-vous, etc., ce qui occasionne un lot de travail en surplus sur mon bureau ! J’ai tellement été au téléphone dans les deux dernières semaines que j’ai le combiné d’étampé sur l’oreille ! Sans farce ! 😉

Fake, déjà en partant, la job m’épuise ! Quand j’arrive à la maison, je suis vidée ! Ma jauge de patience n’est pas très élevée, ce qui fait aussi des frictions ! Tsé, quand ça va ben ! Donc, mardi soir, pour pallier à ça, j’ai décidé de me coucher relativement tôt ! Question d’être « top shape » pour le lendemain pour affronter la pile d’ouvrage qui s’accumule sur mon bureau (pas juste le coin, c’est le bureau en entier…)

Il est 1 h 30 du matin et j’entends un « Maman ! Maman ! Tiens mon cadeau ! » ! Je m’ouvre un œil, un peu mêlée, en me demandant ce qui se passait ! C’est Didi qui est à côté de moi en agitant sa feuille de papier construction rempli de collants au visage ! Voyons ! C’est quoi cette affaire-là ! Il est quelle heure ?! Je regarde le cadran, 1 h 30 ! QUOI ? Je demande à Didi qu’est-ce qu’elle fait debout si tôt ! Elle me dit que le soleil de son cadran est déjà levé ! (Cadran intelligent, quand il est bien mis, qui indique quand l’enfant doit se lever)

Je lui indique qu’il est trop tôt et qu’il faut retourner faire dodo !! Ce qu’elle fut, mais moi là ! Je ne me suis pas rendormie ! Incapable de fermer l’heure ! En plus, Monsieur Berlue s’était endormi devant le iPad au sous-sol en écoutant Netflix. Si je ne me trompe pas, il écoutait Escobar, la saison 3 ! Le son était tellement fort, que je croyais qu’une troupe de mercenaires avait envahi la maison ! Ouf !

Alors, imaginez de quoi j’avais l’air le lendemain ! J’ai eu l’impression d’avoir dormi sur la corde à linge ! J’ai enfilé un expresso, deux cafés et un café glacé pour venir à bout de cette fatigue !

Le soir venu, je me suis promis de me coucher tôt pour récupérer le sommeil perdu ! Il n’est pas si tôt que ça finalement, 22 h 22, quand je décide enfin d’aller au lit ! Je m’apprête à enlever mes lunettes quand tout à coup j’entends hurler (c’est peu dire) « MAMAN !!! » ! C’est Didi qui est en panique ! J’entre dans la chambre ! Je vous épargne les détails, mais elle est debout dans son lit et elle est malade ! Pis il y en a partout ! 

Je la prends dans mes mains, vraiment à bout de bras, ne sachant pas trop quoi faire ! Je la laisse dans son lit, le temps qu’elle termine ce qu’elle est en train de faire ou je l’amène dans la salle de bain, au-dessus de la toilette ! Vu que j’étais déjà en plein milieu de la chambre, j’ai continué mon chemin vers la toilette en laissant notre trace derrière nous ! 

Je suis découragée ! Je tergiverse à l’idée de la mettre dans la douche tout habillée ou de la nettoyer sommairement avant de la mettre dans le bain ! Sérieux, ce n’est pas chic ! 

Pendant ce temps-là, Monsieur Berlue s’occupe du lit ! Ce qui n’est pas une mince tâche considérant qu’un zoo dort avec la petite… Sans supervision, car il est assez grand pour prendre des décisions, il descend les couvertures remplies de v…. dans la laveuse, et ce sans que je m’en rende compte ! Je suis trop occupée à laver la petite pour une seconde fois en 3 heures pis voir à ce qu’elle ne soit pas malade sans bol… Il y en a assez comme ça sur le plancher ! 

À son retour dans la salle de bain, Monsieur Berlue me dit qu’il commence à se sentir bizarre ! Du tac au tac, je lui réponds : « Toé, respire ! Ce n’est pas le temps d’être malade ! » !

Pis c’est là qui me demande : « Marie, penses-tu que les morceaux vont passer dans la laveuse ? » Quoi ?! Tu n’as pas rincé les couvertes avant de les mettre dedans ? YEURK ! C’est fini, je change de laveuse, je vais laver mon linge à main s’il faut ! Beurk !! Il m’a répondu : « Pourquoi j’aurais rincé les couvertes ! La laveuse va le faire ! » Double YEURK ! 😮 Pis il ajoute : « Tu voulais que je rince ça où de toute façon ? La petite était dans le bain ! » DEHORS… avec la hose ou dans la douche ! Je ne sais pas, n’importe où sauf dans ma laveuse ! 

Fake, Didi est propre, elle est assise sur ma chaise avec un bol, le temps qu’on finisse de faire son lit ! Vive les protèges matelas, en passant ! Si vous avez des enfants, pis vous n’avez pas ça, vous vivez dangereusement ! Je dis ça comme ça ! 

Lorsque nous avons fini, je vais m’asseoir avec la petite quelque temps, pour voir si tout est OK pour elle ! Je ne voulais pas la recoucher tout de suite, en cas des fois qu’elle soit malade de nouveau ! 

Il est près de 23 h 30 quand je vais la coucher, enfin ! Au même moment, la laveuse a fini son cycle ! Je descends pour la mettre dans la sécheuse ! J’ai Monsieur Berlue sur les talons ! Il me dit : « J’espère que les mottons vont être partis ! » YEURK ! Je n’ose même pas regarder dans la laveuse ! C’est lui qui s’en charge ! 

Pour vous dire, ça prit trois cycles de laveuse pour que les couvertes soient propres ! Avec tout ça, je me suis couchée à minuit, le laissant se débrouiller avec sa gaffe ! 😉

Je vous garantis que la prochaine fois que ça va arriver, il va rincer les trucs avant de les mettre dans la laveuse ! 😉

En me couchant, je me suis dit : « Ça peut pas être pire ! » ! C’est le lendemain matin que j’ai su que Madame la Gastro était entrée chez nous !

 

Author: maryberluecie

Blogue d'une famille loufoque, amusante, attachante et divertissante, situé dans les Bois-Francs.

4 thoughts

Leave a Reply