Lecture: Vivre simplement par Elisabeth Simard

Oh que ce livre est tombé à point ! Ça fait un petit moment déjà que Guy Saint-Jean Éditeur m’a fait parvenir Vivre simplement par Elizabeth Simard du blogue Ruban Cassette. Seulement, je n’étais pas prête à le lire ! Tout simplement parce que je n’étais pas rendue là dans mon cheminement. Lorsque je me suis assise pour finalement entamer ma lecture, dès les premières pages j’ai été conquise. Voici la phrase qui m’a accroché et a insisté à tourner une page et encore une autre !

Vivre simplement, c’est une façon de se mouvoir jour après jour, c’est se permettre d’être souple, de s’offrir du répit, de la douceur, et même de s’ouvrir à l’aventure !

C’est à ce moment que j’ai eu le déclic ! Vivre simplement, c’est tellement plus que de la simplicité volontaire ! C’est de trouver un équilibre dans nos vies de fou pour profiter de chaque petit instant !

Dans son livre, Elizabeth Simard nous raconte son histoire ! Sa quête de doux de simple, de lent et cohérent ! Elle nous relate comment elle s’y est prise pour changer, son besoin de désencombrement.

Saviez-vous qu’une maison de taille moyenne au Canada contient environ 300 000 objets ?

Eh boy ! Selon mon entourage, ils diraient sûrement que j’en ai le double ! 😉 Selon l’auteure, pour commencer le désencombrement, il faut reconnaître que c’est un mal nécessaire, que tous ces objets sont devenus un boulet invisible. Il faut apprendre à laisser aller les biens matériels qui ne sont pas utiles ! D’ailleurs, vous saviez que j’avais déjà entamé ce genre de processus ? C’est tellement libérateur !

Pour les gens qui ne savent pas par où commencer, Elizabeth Simard nous donne quelques trucs de base ! D’abord, il faut procéder notre désencombrement par catégorie d’objet ou par les choses qui nous irritent le plus. Le ménage va de soi ! Ensuite, il suffit de faire le tri vers les poubelles, le recyclage ou les dons à des organismes. Malgré que parfois le cheminement soit ardu et difficile, il ne faut pas abandonner et il faut persévérer.

Vient l’étape de la simplicité financière ! L’auteure nous amène à réfléchir sur la façon dont on dépense nos sous. Elle aborde notamment le sujet du câble, Internet, cellulaires, etc., qui font partie des biens essentiels dans la vie de bien des gens. Mais est-ce vraiment le cas ? Il faut suivre chaque dollar qui sort de notre compte pour être en mesure de bien cibler nos dépensent futiles. Est-ce vraiment nécessaire d’aller chercher un café tous les matins à 3 $ chacun au resto du coin ? Pourquoi ne pas le faire à la maison avant de partir ? 

Surtout, il faut essayer du mieux qu’on peut de se contenir face à nos impulsions ! Tsé, ces achats achetés sur un coup de tête ? J’en connais un rayon en la matière ! Bien que j’aie déjà un gros travail de fait, il m’en reste encore beaucoup de chemin à faire ! 

Les achats spontanés et irréfléchis ne procurent aucune joie profonde, sinon une illusion profonde de bonheur qui dure 10 minutes au maximum.

Elizabeth Simard nous donne des trucs pour économiser, notamment de faire beaucoup de choses de nos mains telles que cuisiner ses repas, faire ses plates-bandes soi-même, idem pour son ménage, faire des conserves et se préparer un bon café chez soi ! 

On y aborde également le sujet de la lenteur ! Le « slow-parenting » ! Une fois le désencombrement fait, les sous bien investis, on a le temps pour les gens autour de soi, dont nos enfants, parents, etc. Nous profitons beaucoup plus de chaque instant, sans avoir cette charge mentale qui nous suit constamment. Prendre le temps de prendre le temps, ça fait partie de vivre simplement ! 

En prenant les rênes de ma vie, j’ai l’impression plaisante de la créer tout en sentant le souffle positif de la spontanéité et de la légèreté. 

Ça laisse place à beaucoup de temps pour notre entourage et pour faire plein d’activités. D’ailleurs, on nous propose une belle recette de pâte à modeler maison !!! C’est à essayer ! 🙂 

Vivre simplement, va au-delà des biens matériels ! C’est aussi ce que nous mangeons ! Il est important de bien organiser les repas pour éviter de tomber dans le vite fait et les fast-foods. Pourquoi ne pas faire participer les enfants également à la préparation et l’élaboration des repas ? C’est un excellent moyen pour parfaire leur connaissance mais aussi pour passer du temps de qualité avec eux ! Il est tout aussi important de manger en même temps à la table et de discuter, sans regarder la télévision ! Ça créer des liens et surtout des souvenirs ! 😉

Bref, vivre simplement est plus accessible que je le croyais après la lecture de ce livre ! J’ai adoré la façon dont ça nous est présenté et surtout, j’ai réalisé que malgré que je sois ramasseuse de cochonneries selon certains, j’ai quand même déjà des acquis vers une vie plus douce, simple et plus cohérent ! 

Un très beau livre à vous procurer qui se lit comme un charme et vous donnera le goût d’entamer cette quête, comme l’a fait Elizabeth Simard ! 

Merci à Guy Saint-Jean Éditeur de m’avoir fait découvrir ce magnifique livre qui fait du bien ! 


Pour plus d’information sur le livre

Site web: http://saint-jeanediteur.com/titre/vivre-simplement/

Facebook: https://www.facebook.com/SaintJeanEditeur/

Twitter: https://twitter.com/GuySaintJean

Instagram: https://www.instagram.com/guysaintjeanediteur/

Author: maryberluecie

Blogue d'une famille loufoque, amusante, attachante et divertissante, situé dans les Bois-Francs.

Leave a Reply