Lecture: Mary Travers, Madame Bolduc par Josée Ouimet

J’ai eu la chance de recevoir la biographie de Mary Travers, Madame Bolduc écrit par Josée Ouimet, des Éditions de l’Isatis ! Cette biographie s’adresse principalement aux adolescents, mais elle est tout aussi intéressante à lire en tant qu’adulte. Pour avoir entendu parler des chansons de la Bolduc à bien des reprises, je ne connaissais pas l’histoire de la femme derrière le personnage. 

Écrit d’une main de maître, le livre Mary Travers, Madame Bolduc, nous ramène à l’époque où Mary quitte son village natal de Newport à 13 ans, pour rejoindre la grande ville de Montréal. Pourquoi quitter son nid familial ? Pour aider ses parents à subvenir aux revenus de la maisonnée. Elle part travailler chez un docteur en tant que servante, avec son violon en main. Dès cet âge, Mary Travers a la musique dans le sang. Ce sera son refuge lorsqu’elle s’ennuiera de sa famille qui est restée en Gaspésie.

Vite, elle changera de travail pour éventuellement devenir couturière. Dans ses temps libres, elle jouera de la musique lors de soirées privées. C’est dans l’un de ces événements qu’elle fera la rencontre de son futur époux, Édouard Bolduc. Ils se marièrent et eurent des enfants ! Le chemin de la maternité n’a pas été facile, Madame Bolduc a fait plusieurs fausses couches et au moins deux de ses enfants sont décédés de maladies. La vie à Montréal ne leur faisant pas de cadeau, la famille Bolduc décida de déménager aux États-Unis pour un monde meilleur. Après plus d’un an à vivre chez la sœur d’Édouard dans le Massachusetts, ils décidèrent de revenir habiter à Montréal. L’ancien employeur reprit Édouard et Mary la couture.

Un jour, quelqu’un frappa à sa porte pour lui demander de remplacer un violoneux malade. Elle accepta et c’est à partir de ce moment que la Bolduc prit son envol. On lui demanda d’écrire des chansons et vite, elle enregistra des 78 tours. Vous saviez que Mary ne savait ni lire ni écrire la musique ? C’est sa fille Denise qui transcrivait ses paroles sur un papier. Elle voulait raconter, de par ses chansons, la vie des gens. D’ailleurs, voici un extrait :

J’ai juste à décrire ce que vivent les Canadiens français surtout. Les gens aiment entendre raconter les choses qui se passent dans leur vie. Ils aiment rire aussi. Il faut un peu de joie pour passer à travers la misère. Et puis, je vais ajouter des turlutes…

Ces paroles sont venues me chercher, car c’est exactement ce que je pense avec mon blogue (les turlutes en moins 😉 ). C’est un excellent livre qui décrit merveilleusement bien la vie de Mary Travers. L’ouvrage n’est pas long, c’est écrit gros, c’est parfait pour faire découvrir la Bolduc à vos enfants ! En plus, de la façon dont c’est écrit, on embarque dans l’histoire et surtout on a l’impression de replonger dans ces années-là ! Oui, oui ! L’auteure à insérer des mots de l’époque et des expressions également.

Je recommande chaudement cette biographie. Habituellement, ce n’est pas mon type de livre, mais celui-ci, il en vaut largement la peine !

En vente dans une librairie près de chez vous.

Merci aux Éditions de l’Isatis de nous avoir fait découvrir Mary Travers, Madame Bolduc et l’auteure Josée Ouimet. Madame Ouimet a une très belle plume ! Sans parler des illustrations, elles sont magnifiques. 

Pour plus d’informations

Le livre: http://www.editionsdelisatis.com/mary-travers-madame-bolduc/

Facebook: https://www.facebook.com/editionisatis/

Author: maryberluecie

Blogue d'une famille loufoque, amusante, attachante et divertissante, situé dans les Bois-Francs.

Laisser un commentaire