Par Karyn B. – Voilà déjà un peu plus de 3 ans que j’ai posé le plus beau geste de ma vie. Le 13 décembre 2013, une personne chère (mon parrain que j’adore encore) a reçu le diagnostic d’un cancer. La décision prise fut : aucun traitement ! C’est comme une grosse taloche que l’on reçoit en pleine face. 

 Alors, un jour de pluie, en plein mois de janvier, ma marraine, tout aussi extraordinaire 😉 m’a demandée si je voulais bien aller chercher ma grand-maman, afin qu’elle puisse venir voir son fils, l’aîné d’une famille de 9 enfants. L’angoisse me prit, ma grand-mère étant assez âgée (fêtera ses 100 ans en septembre).  J’ai toujours peur de ne pas être à la hauteur et/ou de faire quelque chose de nuisible à son bien-être ou sa santé quand je l’amène à un endroit avec moi.

 J’ai donc proposé à mon grand garçon de m’accompagner pour cette journée qui s’est avérée mémorable, pleine d’émotions, de fous rires et de péripéties.

 J’ai offert à ma grand-mère la chance de voir son fils avant qu’il ne soit trop souffrant, afin qu’elle puisse se souvenir de lui dans toute sa beauté. Elle a passé un beau moment avec son fils en toute légèreté et simplicité. La vie a fait en sorte que je puisse vivre ce moment avec eux malgré mes réticences et l’angoisse face au geste. Puisqu’il impliquait une gestion importante de sécurité pour la santé de ma grand-mère, pour les compétences que je n’avais pas s’il survenait un problème de santé. Le 3 février suivant, il nous quitta pour un monde meilleur.

 Cette journée-là est gravée dans ma mémoire à tout jamais.  J’ai écouté mon cœur, je l’ai fait pour eux et ça m’a beaucoup apporté et c’est seulement aujourd’hui que je prends conscience de l’importance de la bonne action que j’ai été en mesure d’assurer.

 Mon cœur est avec toutes les personnes qui vivent cette réalité et mes pensées vous accompagnent. Aujourd’hui lorsqu’on me parle d’une personne malade, je pense au dernier au revoir qu’un parent doit faire à ses enfants.

 On dit que l’ordre des choses est que les parents doivent partir avant leurs enfants. Peu importe la chronologie, c’est un dernier au revoir!

 J’ai réalisé très récemment que la fois où… et bien, il s’agissait du dernier au revoir d’une mère à son enfant. 

 xxx

Posted by:maryberluecie

Blogue d'une famille loufoque, amusante, attachante et divertissante, situé dans les Bois-Francs.

4 replies on “Le dernier au revoir !

  1. Il m’a paru normal de dire au revoir à mon père lorsque ses derniers souffles ont retenti. Il me paraîtrait anormal de dire au revoir à mon fils si soudain il s’en allait six pieds sous terre. Si bientôt c’était moi qui devait aller manger des pissenlits par la racine, je ne sais pas comment je serais en mesure de lui faire mon au revoir tout en quiétude. Trop petit encore pour le rendre orphelin de sa maman…

    C’était un texte touchant. Puis je me dis qu’à 100 ans, elle n’en aura pas trop long à survivre à son enfant trépassé… c’est ce qui peut la consoler !

    Aimé par 1 personne

  2. Aujourd’hui elle a 100 ans mais on recule de presque 4 ans. Elle s’est sûrement demandée pourquoi ce n’est pas elle plus tôt que lui, cela fait donc 4 ans qu’elle aurait échangée sa place contre la sienne pour ne pas à avoir à vivre de chagrin aussi cruel.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s