Quand l’envie d’chier te pogne à l’épicerie !

Cette semaine, c’est le cas de le dire, c’est une semaine de marde! Autant au bureau qu’à la maison! C’est définitif, elle fait partie de mon top 5 des pires semaines à vie! Comme plusieurs le savent, Monsieur Berlue a contracté l’influenza! Depuis mardi qu’il est sur le carreau! Il n’est pas à l’article de la mort, mais pas loin! Donc, je me suis ramassée avec le fardeau de la maisonnée sur les bras!

Son histoire a commencé mardi (ICI)! Ç’a été instantané! Il a vomi à plusieurs reprises! Pour les gens qui ne le savent pas, l’influenza, c’est une grosse grippe d’homme avec au passage des vomissements et/ou diarrhées pour certains! Pendant plusieurs jours, tu n’es pas en mesure de lever le petit doigt! Ce n’est vraiment pas cool… pour en avoir subi les symptômes l’an dernier! Je devais aller aux toilettes aux demi-heures, car j’avais la diarrhée! Évidemment, Monsieur Berlue et grand-maman Berlue riaient de moi! Ben, je peux vous confirmer aujourd’hui que Monsieur Berlue l’a attrapé dix fois pire que la mienne! Tsé, quand il ne faut pas rire des autres! 😉

Bref, depuis que nous savons le diagnostic pour Monsieur Berlue, je passe mon temps à nettoyer en arrière de lui, pour éviter que le reste de la maison attrape ce satané virus! Didi et moi on ne veut surtout pas attraper ça! Alors, aujourd’hui, comme les autres jours, j’ai désinfecté la maison (oui! je suis intense comme ça!) 😉 En plus de faire ça, j’ai lavé notre lit et les doudous qui étaient sur le divan! Vu que ça fait des jours qu’il n’a pas mangé un bon repas, j’ai décidé de faire ma sauce à spaghetti! Quoi de mieux que du spag comme plat réconfortant?

Mais, qui dit spaghetti, dit aussi fromage en grains (moman, ne lit pas ce passage 😉 ) et du pain à l’ail! J’ai le goût de manger ça ce soir! Ce qui implique que je dois aller à l’épicerie! Bien entendu, je ne me fie pas sur mon malade! Je ne l’enverrai pas à l’épicerie, il a de la misère à se tenir debout! Surtout, je ne veux pas qu’il contamine d’autres mondes! Avant d’y aller, je me dépêche à terminer mes choses! Je commence à m’habiller, car j’étais encore en mou! 😉

Monsieur Berlue arrive dans la salle de bain et me dit de lui faire une liste, qu’il va y aller à l’épicerie! Je m’oppose pour les raisons que je vous ai dit plus haut! Mais il y tient! Il mentionne que ça va lui faire prendre de l’air et que ça allait me donner une petite pause, car j’en ai fait beaucoup toute la semaine!

Bah, il tient! Donc, je le laisse faire! Il est le seul à savoir s’il va bien ou non! Intérieurement j’étais contente, car il fait frette en maudit pour sortir aujourd’hui! 😉 Il part! Pour vous situer, l’épicerie est à cinq minutes de la maison! Après deux heures, Monsieur Berlue n’est pas de retour! Je commence à m’inquiéter! Il n’a pas de cellulaire, donc je n’ai aucun moyen pour le rejoindre! En plus, tout ce que j’avais écrit sur la liste était clairement indiqué où cela se situait, dans le but qu’il trouve tout rapidement

Il finit par arriver! Il me dit : «Es*i, j’ai été obligé d’aller aux toilettes à l’épicerie!» Ceci explique cela! Il a eu la diarrhée! Là-dessus, Monsieur Berlue et moi on est pareil, aller dans des toilettes publiques, ce n’est pas notre fort! Il me raconte sa péripétie!

Ce n’était pas très propre, je ne voulais pas m’asseoir et je n’ai pas eu le temps de mettre du papier de toilette sur le bol. Ça pressait, tu comprends! J’étais accroupi, sans toucher au siège! Mais là, j’ai dû contrôler le débit et viser dans le trou, pour ne pas éclabousser partout! J’essayais de me pencher pour regarder ce que je faisais! C’était l’enfer!

 J’ai arrêté d’écouter à ce moment! J’avais les larmes aux yeux, tellement que je riais! J’imagine la scène! Tu ne vas pas bien et en plus tu dois aller dans un endroit public pour faire un #2! Il a fini en disant : «Ne raconte surtout pas ça sur ton blogue!» Non, non! 😉

La morale de l’histoire : Ne jamais rire des autres quand ils vivent des histoires de marde, car cela va vous revenir dix fois pire! 😉

 

Author: maryberluecie

Blogue d'une famille loufoque, amusante, attachante et divertissante, situé dans les Bois-Francs.

8 thoughts

  1. Je suis crampée en 2… Pas de maux de ventre mais de rire !
    Je croyais que tu nous écrirais qu’en se penchant (tout en étant accroupi) il avait tapissé le bol et le mur… J’me peux pu…
    Mais je ne ris SURTOUT pas de lui; j’ai bien compris ta leçon… Je ris de l’image que j’ai perçu en lisant le récit…
    Bonne continuité à vous

  2. J’ai eu l’influenza B l’an passé à pareille date et j’y avais goûté solide ! Je ris de l’anecdote, mais je compatis avec ton homme. Si ça peut te rassurer, mes deux hommes ne l’ont pas eue même si moi j’ai été malade en titi.

Laisser un commentaire