Dans l’optique de mon défi de ne rien acheter pendant un mois (ICI), nous avons entamé le ménage de nos choses. Quand je dis ménage, je dis faire le tri dans les jouets de Didi, de mon linge, etc, dans le but de me départir de ce que nous ne voulons plus. Faire du ménage, ça ne sert pas seulement a épurer l’espace, inconsciemment, ça nous désencombre l’esprit ! Avez-vous déjà remarqué ?

J’ai expérimenté le tout en fin de semaine, avant même de publier mon article sur mon défi ! J’étais tellement en colère samedi après Didi et Monsieur Berlue, que j’ai fait le ménage de la maison. Ça été en quelque sorte ma thérapie ! Je me suis défoulée sur l’aspirateur et le plumeux. Donc, en plus d’avoir une maison toute propre, ça m’a permis de me calmer.

Il en va de même au bureau. Chaque année je procède à un épurement de mes classeurs dans l’objectif de faire de la place pour la nouvelle année. Habituellement, ce ménage s’amorce lentement et à reculons même ! C’est la partie que j’aime le moins ! 😉 Mais quand il arrive un événement, une situation qui me met hors de moi, je m’attaque au ménage ! Même si ce ménage n’est que dans mes classeurs, le fait que je fasse de la place m’apporte un bien-être fou ! Comme si je passais à autre chose ! Alors, c’est cette semaine que ça se passe. J’ai commencé ledit ménage ! Bye bye ! Le superflu, on passe à d’autres choses ! C’est libérateur de faire de la place autour de soi, vous ne trouvez pas ?

C’est la même chose dans ma pharmacie à la maison ! Quand nous sommes partis en urgence en avril dernier, nous avions pris le strict minimum (pâte et brosses à dents, savon, shampoing, déo et parfum). Quand nous sommes revenus trois mois plus tard, j’avais remis nos choses à la même place, sans faire le ménage. Habituellement, chaque printemps je fais le tour de mes petits pots de crèmes, parfums, savons, alouettes que je n’ai pas pris durant l’année. Un moment donné, on s’entend que… ça passe date ! 😉

Samedi, j’ai tout jeté ce que je ne m’étais pas servi dans l’année ! Vous savez quoi ? J’ai mis à la poubelle un gros sac blanc ! Ça m’a permis de mieux ranger ce qu’il restait, sans voir rien dépasser de partout et surtout j’ai l’impression de mieux respirer !

C’est niaiseux non ? Rien ne parait, mais je sais ce que j’ai fait et wow ! Je me sens mieux ! Maintenant, il ne reste plus qu’à me contrôler pour ne pas acheter de petits pots de crèmes qui d’un, valent la peau des fesses et de deux prennent de la place ! 😉

Donc, faire du ménage autour de soi n’est pas seulement une façon de garder un endroit propre. C’est aussi un moyen de faire le vide pour y voir plus clair ! Ma tante Berlue dit souvent que si notre environnement est à l’envers, notre cerveau l’est aussi ! Alors, laissez-moi vous dire que cette année je serai d’attaque, car mon ménage sera fait et j’y verrai plus clair! 😉

Est-ce que faire du ménage est en quelque sorte votre thérapie ?

Posted by:maryberluecie

<p>Blogue d’une famille loufoque, amusante, attachante et divertissante, situé dans les Bois-Francs.</p>

2 replies on “Faire du ménage – une thérapie ?

Leave a Reply