Ce que je m’apprête à vous raconter est une histoire que j’ai vécue, il y a huit ans déjà! Peu de gens connaissent cette histoire, même mes parents ne la savent pas toute au complet! J’ai décidé de vous en parler pour l’unique raison, qu’elle peut aider les gens à franchir le pas et décider d’aller consulter un psychologue, ne serait-ce que pour avoir une oreille neutre pour les écouter!

Il y a huit ans, j’ai rencontré un gars, en fait, je travaillais avec lui. Il était sur les chantiers et moi dans le bureau. Je faisais sa paie. Ce gars, il venait de vivre une année difficile, sa blonde l’avait mis à la porte. Eh oui! Il était revenu un jeudi soir du chantier et ses sacs verts étaient sur le perron! Il avait deux jeunes enfants, de 2 et 4 ans, avec cette fille! Le choc a été pour lui assez dur à encaisser. Avouez, si ça vous arrivait, n’importe qui aurait de la difficulté à avaler sa pelulle!

Donc, de fil en aiguille, nous nous sommes mis à nous fréquenter! Pour lui, avec du recul, je n’étais qu’une fille pour «passer le temps»! Mes patrons m’avaient avertie en me disant à la blague : «Don’t fuck with the payroll»! À vrai dire, je ne les ai pas trop écoutés, en faisant ma tête de nœud. Je me suis amourachée de ce gars et de ses enfants! Je vous le jure, à cette époque, c’était l’homme de ma vie! Tellement!! Vous savez, quand j’étais plus jeune, je ne voulais pas d’enfants, de cette vie qui vous change à jamais! Ce n’était pas pour moi! Mais avec lui… ma perception a changé!

Pour ce gars, j’aurais fait des pieds et des mains. Il sortait avec ses chums pendant que moi, j’étais chez lui à veiller sur ses enfants! Plus le temps passait, plus je m’accrochais, plus il s’éloignait, plus j’étais intense! Vous voyez le cercle vicieux? J’étais vraiment en amour et lui pas pantoute! J’étais, comme on dit, son «rebond», sa transition entre son ex et sa prochaine conquête. Après plusieurs tentatives pour le garder, il a fini par me dire au téléphone : «J’en ai parlé avec ma sœur et j’en suis venu à la conclusion que je ne t’aime pas. En fait, je ne t’ai jamais aimée!» Ces mots lus comme ça semble anodin, mais imaginez quand vous les recevez de la personne que vous pensez être l’homme de votre vie! Ils ont résonné longtemps dans ma tête…

Mon monde s’est écroulé! Je me suis isolée! Je pleurais tout le temps et j’avais de la difficulté à faire mes journées au travail… là où on travaillait tous les deux! Il passait au bureau le vendredi et il amenait ses enfants! C’était l’horreur pour moi! De voir ces petits êtres tous contents de me voir et me demander avec leurs petites voix et petits yeux pleins d’eau : «Comment ça on ne te voit plus?!». En plus, j’ai su qu’à peine quelques semaines après, il était avec une nouvelle femme! Pfff…

Étant donné que je me suis isolée, j’ai perdu des amis! Moi qui étais la rassembleuse, je ne voulais plus voir personne, surtout pas dans cet état! Imaginez, d’être obligée de justifier pourquoi ça ne va pas… Je refusais toutes invitations. Je me suis même fait dire par courriel : «Tu n’es pas une bonne amie, nous voulons plus te voir!» La peine que cela venait rajouter à celle que j’avais déjà, eux non plus ne m’aiment pas! Au lieu de répondre à cette amie, j’ai fait comme elle, je les ai supprimés de mes contacts! À quoi bon?!

J’avais ma famille et encore quelques amis, mais comment parler de ça avec eux? Moi qui ai de la misère à exprimer mes émotions! Je voyais noir et n’avais plus le goût de ne rien faire! J’avais vraiment de la difficulté à m’en sortir! Mon cerveau était en état léthargique… Après quelques semaines, voire des mois, j’ai commencé à penser à consulter un psychologue. J’y ai pensé longtemps en me disant :» Voyons Marie, ça va revenir, tu n’as pas besoin ça!!» J’avais également peur des jugements que mes proches pourraient avoir.   Voyant que la situation ne voulait pas se rétablir, j’ai un jour décroché le téléphone et j’ai fait cet appel.

Cet appel a été pour moi la meilleure chose que je n’ai pas pu faire à cette époque! J’avais en face de moi une personne neutre, qui ne me connaissait pas et surtout ne connaissait pas mon histoire. J’ai été la voir une fois par semaine pendant des mois! Elle m’écoutait et m’amenait à me poser les bonnes questions. À chaque rencontre, ma douleur s’estompait peu à peu! J’ai quand même été obligée de prendre des antidépresseurs, pour m’aider! J’avais la dose minimale, mais quand même! La honte! Je n’en parlais pas à personne!

Résultat, j’ai pris plus de 60 lb en peu de temps, elles m’accompagnent encore, d’ailleurs! C’est ces livres-là que j’essaie de perdre aujourd’hui et qui me rappellent encore cette période peu reluisante de ma vie! Par contre, de par cette expérience, j’ai grandi! J’ai rencontré le vrai homme de ma vie avec qui j’ai une petite fille merveilleuse! Je suis finalement contente d’avoir fait le choix de consulter une psychologue, car juste le fait d’en parler, j’ai pu mettre de côté cette histoire. J’ai pu aller de l’avant, sans ressasser dans ma tête : «Personne ne m’aime»!

La morale de l’histoire : il n’y a pas de honte à consulter une ou un psychologue! Juste de parler à une personne qui est neutre et qui nous amène à nous poser les bonnes questions, ça vaut de l’or! Sans avoir posé ce geste à l’époque, je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui et surtout, je n’aurais probablement pas la famille que j’ai et que j’aime plus que tout au monde! Pour les amis perdus et bien, c’est la vie, il faut croire! Si je n’étais pas assez bonne amie pour eux… ils ne l’étaient pas plus pour moi!

Osez le pas et décrochez le téléphone! Il vous en sera que plus bénéfique! Promis!!

P.S. Si jamais tu te reconnais, toi l’homme, je te dis quand même merci! Grâce à ça, je suis devenue une meilleure personne!

 

Posted by:maryberluecie

Blogue d'une famille loufoque, amusante, attachante et divertissante, situé dans les Bois-Francs.

4 replies on “La fois où j’ai été consulter !

  1. Souvent les gens se disent aussi: »je ne saurais pas quoi lui dire » ou « je vais être mal à l’aise de raconter ma vie à un étranger ». Mais non! Tout se fait naturellement. Ces spécialistes savent nous mettre à l’aise et on ne s’en porte que mieux!!

Leave a Reply