Par Adell Sandke – Je me présente, Adell Sandke, j’adore tout ce qui touche l’écriture et la littérature. Je viens de terminer mon école primaire. J’ai passée ma sixième année dans un programme d’anglais intensif, qui consiste à faire 5 mois en français et l’autre 5 mois en anglais. J’ai adoré mon expérience ! Je suis une passionnée de basket-ball et cela fait 4 ans déjà que je pratique ce sport. Je fais partie d’une merveilleuse équipe nommée les astéries dans laquelle je me suis créé des liens d’amitié très forts. Ce sport est un travail d’équipe énorme et il demande une technique incroyable. Pour revenir à la raison pour laquelle j’écris aujourd’hui, c’est pour vous parler de ma chronique intitulée ¨une année bien chargée¨.

Cette année a couronné 6 ans de ma vie au sein de mon école primaire Saint-David. Pour commencer par le tout début, voici un résumé de cette rocambolesque année.

Le premier jour tous les élèves de 6e année en anglais intensif sont arrivés vers 9h Am. Je me rappelle du sentiment de joie que j’avais vécu de revoir tous mes ami(e)s de longue date, cela faisait 2 mois que je ne les avais pas vus. Par contre, nous étions 100 élèves et je ne connaissais que la moitié des gens qui se retrouvaient dans la cour, donc je suis devenue un peu, comment dire, gênée face a la situation. Car, depuis le début de mon primaire, nous avions habituellement 2 à 3 nouveaux, maximums, dans les classes, tandis que cette année nous étions beaucoup plus nombreux, donc beaucoup plus de nouveaux élèves à connaitre et à accepter. Comme je suis très sociable et j’ai accepté cela et je me suis rendu à ma professeure pour découvrir ma nouvelle classe.

En arrivant vers celle-ci, j’étais très curieuse de découvrir qui était dans ma classe. À ma grande surprise je ne connaissais personne, enfin, que quatre personnes. J’ai essayé de prendre ça du bon côté et je suis allée m’assoir avec les quatre filles que je connaissais plus ou moins, au fond de la classe. Lors de la première pause de l’avant-midi, toutes mes ami(e)s étaient heureux de leur classe, car ils étaient à peu près tous avec leurs ami(e)s.

Mais, dans mon cœur ce n’était pas aussi facile pour moi. J’étais très déçue de ne pas être avec eux. J’avais la crainte que si je n’étais pas dans leur classe, qu’ils me rejetteraient. Ensuite, ma meilleure amie Mymy m’a dit de ne pas m’en faire, que j’allais surement créer de nouveaux liens avec les gens de ma classe. C’est à cet instant que j’ai réalisé que ma facilité à approcher les gens allait pour une fois m’être utile. Au fils des jours, tout rentera dans l’ordre, ma crainte disparaissait, mes amies et moi, on se parlait tous les jours comme dans le bon vieux temps. Jusqu’au jour où, une de mes amies me présenta une super fille, gentille, aimable, belle, sociable, surnommée Rosie. Cela a été un énorme coup de foudre amical. Notre amitié s’est développée immédiatement. Cette rencontre était que le début d’une belle grande aventure…avec quelques défaillances dont nous nous serions passées…

À suivre… xx Adell

Posted by:maryberluecie

Blogue d'une famille loufoque, amusante, attachante et divertissante, situé dans les Bois-Francs.

Leave a Reply